Ho’oponopono : une sagesse hawaïenne de guérison

Dans la tradition Hawaïenne Pono veut dire : bienveillance, harmonie, bonté, juste, correct… Cette sagesse ancestrale, cette méthode thérapeutique millénaire venue d’Hawaï,  est reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé. C’est un outil de réconciliation avec soi-même. Il permet d’effacer les processus psychologiques inconscients et perturbateurs, qui sont responsables de la survenue de situations difficiles dans notre vie.  Ho’oponopono peut transformer notre quotidien, notre destinée, de manière simple et immédiate. Depuis que j’ai mis en pratique cette philosophie de vie, je peux vous affirmer qu’elle a fait des « miracles ».

heart-1113247_1920

Je vous présente ici ma vision de cette méthode agrémentée parfois de courts extraits de l’excellent livre de Laurent Debaker « Ho’oponopono, le pouvoir est en vous » qui est pour moi le meilleur livre sur le sujet. Le livre le plus simple et le plus concret que j’ai découvert à ce jour sur Ho’oponopono. Je ne peux que vous conseiller vivement son livre accompagné d’un CD.

ho-oponopono-le-pouvoir-est-en-vous-laurent-debaker

« Depuis que le monde est monde, nous avons acquis que les difficultés que nous rencontrons proviennent des autres, de la vie ou d’un Dieu qui nous punirait. Mais comment un Dieu, qui est amour et qui nous a crées, pourrait-il nous punir et nous faire souffrir ?

Selon la philosophie Ho’oponopono, nous sommes responsable à 100% de tout ce qui nous arrive. Et si nous subissons des revers de vie, ce n’est pas la faute de nos parents, nos enseignants, de notre conjoint, de notre patron, de nos voisins, de notre banquier, ni même de Dieu, mais uniquement de notre faute ! Nous sommes responsable mais pas coupable car tout ceci provient de mémoires et donc de pensées et de fonctionnements erronées que nous ignorons. » (extraits de « Ho’oponopono le pouvoir est en vous » de Laurent Debaker)

photo-256887_1920

Selon Ho’oponopono, tout ce que nous vivons dans notre vie est la manifestation de nos mémoires et schémas inconscients. Ainsi, notre réalité, notre perception de la vie, le stress, les événements, les conflits sont la concrétisation de ces mémoires et schémas.
A l’inverse d’une approche analytique, Ho’oponopono ne nécessite pas de connaître l’origine de nos mémoires pour pouvoir trouver un équilibre et la paix. Reconnaître nos mémoires, les accepter est le début d’une démarche de réconciliation avec soi-même pour apprendre à se pardonner, à s’aimer et trouver un mieux-être.

Les principes de bases

  • Ma réalité physique est une création de mes pensées.
  • Une pensée juste et harmonieuse créera une réalité juste, harmonieuse et de paix.
  • Nous prenons la responsabilité à 100% de ce que nous percevons à l’extérieur de nous.

Selon les principes d’Ho’oponopono, la réalité n’est qu’une création de nos pensées. Une pensée négative engendrera une réalité négative, une pensée positive engendrera une réalité positive. Ainsi tous les événements de notre environnement sont l’expression de nos pensées y compris le licenciement de mon voisin ou un accident au bout de ma rue. Le monde naît de ce que nous pensons, et nous en sommes responsables (pas coupables) car cette réalité fait partie de notre vie.

Cette façon de concevoir et d’intégrer notre réalité est le fondement de toute la philosophie d’Ho’oponopono. Cette responsabilisation totale a pour objectif de ne pas nous victimiser et de nous faire prendre conscience de nos pensées.
C’est une vision de la vie qui la rend ni bonne ni mauvaise. C’est une façon d’aborder ce que l’on vit avec l’avantage de pouvoir amorcer un travail sur soi. Celui-ci nous fera avancer grandement à condition de ne pas nous laisser envahir par un sentiment de culpabilité qui n’est absolument pas l’objectif de cette pratique.

brain-2062057_1920« Notre cerveau est un ordinateur super puissant et depuis que nous venons au monde, nous n’avons cesse d’enregistrer, consciemment ou inconsciemment, toutes les informations qui nous parviennent de l’extérieur. Que ce soir ce que nous entendons ou voyons lorsque nous sommes enfants, ou bien en copiant ce que font nos parents et nos proches. De là, nous nous faisons une idée de ce qu’est la vie, son degré de facilité, ainsi que de notre potentiel à être heureux ou pas, et de nos capacités de réussites. C’est ainsi que nous nous programmons. Et comme un bon ordinateur, il fera tout ce pour quoi il est programmé (positivement ou pas), tant qu’il sera programmé pour. Mais il lui sera impossible de répondre favorablement à l’un de vos désirs pour lequel il n’est pas programmé, ou mal programmé.

Tout comme vous ne pourrez pas aller sur Internet si vous n’avez pas téléchargé un « exploreur », il ne vous sera pas possible de vivre une vie sentimentale équilibrée si, enfant, vous avez manqué d’amour ou si vous avez été élevé dans un foyer dysfonctionnel. De plus votre super cerveau ordinateur interne s’arrangera toujours pour vous prouver par tous les moyens possibles que vos programmations sont justes, et qu’elles méritent d’exister même si elles vous desservent.

Si nous sommes responsable à 100% de tout ce qui nous arrive, cela signifie que nous si nous avons été capables de créer des événements difficiles, alors nous sommes tout autant capable de créer des événements et des conditions positives pour notre existence. Et même si nous avons besoin des autres pour vivre heureux, nous n’avons plus à donner le crédit de notre bonheur aux autres, ou bien de les tenir pour responsable de notre malheurs. » (extraits de « Ho’oponopono le pouvoir est en vous » de Laurent Debaker)

feng-shui-1927589_1920

Afin de lancer le processus de purification des mémoires, il suffit d’en faire la demande et de répéter les quatre mots : Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime tout en reconnaissant que l’origine du problème vient de nous-même. C’est une sorte de rituel simple de pardon et de réconciliation avec soi-même. Cliquez ici pour découvrir en détail les 4 mots qui guérissent

Pratiquer Ho’oponopono n’est pas rechercher l’abondance, le succès, la réussite ou le bonheur. Ho’oponopono n’a rien à voir avec la loi de l’attraction. Au contraire, il s’agit de ne rien désirer, de lâcher prise complètement pour confier la conduite de notre vie à notre âme.

Un peu d’histoire

Longtemps avant que le capitaine James Cook découvre les îles Hawaïennes en 1728, les habitants avait une tradition nommé Huna.  Huna est un mot hawaïen signifiant « Secret » et les chefs de cette sagesse étaient les Kahunas « les gardiens du secret ». Les Kahunas étaient des prêtres, des guérisseurs, des chamans, des conseillers et des experts pour tous les aspects de la vie dans les îles. Au fil du temps, s’est ainsi développée Ho’oponopono qui signifie « remettre les choses en ordre », « corriger », « harmoniser ». 

beach-164288_1280

Cet art de vivre, cette philosophie s’est transmise oralement de génération en génération. Elle se pratiquait pour aider à rétablir la paix en soi mais également pour rétablir la paix au sein d’une famille, ou d’une communauté quand survenaient des problèmes relationnels. Cette coutume basée sur le dialogue, la réflexion, la méditation, la responsabilisation permettait d’adoucir la situation, de corriger les pensées erronées et de pardonner mutuellement. Aujourd’hui encore, Ho’oponopono permet d’apporter l’apaisement, la réconciliation et le pardon. C’est aussi une méthode de développement personnel qui nous apprend à surfer sur les expériences de la vie sans ne plus chercher à s’y accrocher.

kahuna_morrnah_simeona1Au milieu des années 70, Morrnah Nalamaku Simeona, (une chamane hawaïenne et prêtresse qui soigne par les mots) a modernisé et adapté aux réalités sociales de la culture occidentale la pratique traditionnelle deHo’oponopono. Elle l’enseigna aux USA, en Asie et en Europe. Cette adaptation permet de pouvoir la pratiquer seul, simplement, sans rituel à respecter. Ainsi,Ho’oponopono peut se dérouler à n’importe quel moment et n’importe où. Ensuite, le docteur Hawaïen Hew Len et l’auteur Joe Vitale aux Etats-unis ont contribué à simplifier la pratique de Ho’oponopono avec l’utilisation d’une petite phrase à répéter en conscience « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ».  En France c’est le travail de Marie-Elisa Hurado-Graciet et Jean Graciet qui a permis de faire connaitre cette méthode, vous pouvez d’ailleurs vous procurer « Trouver la paix intérieure avec Ho’oponopono pour les nuls » si vous désirez aller plus loin.
Avec mon Amour,
Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s