Pendant des années j’ai passé mon temps à me critiquer, à me dire « je ne vais pas y arriver », « je ne suis pas assez bien », « Je ne suis pas assez beau », « je ne suis pas assez intelligent », « Je ne suis pas assez capable », « Je ne suis pas un bon amant », « Je n’en fais pas assez »

A part me saper le moral d’une manière inconsciente et répétée, toutes mes dévalorisations, critiques, comparaisons et reproches produisaient des pensées négatives qui m’empêchaient de m’aimer!

Niko_meditation

« Notre pouvoir de guérison provient de notre capacité à s’adapter, à changer et à suivre le courant de la vie. Nous sommes des êtres puissants et notre pouvoir se trouve dans le choix des pensées que nous utilisons et des paroles que nous prononçons. Parce que les pensées créent nos expériences, choisissons des pensées qui nous nourrissent, nous élèvent et nous soutiennent. » Louise Hay 

C’est en découvrant les livres de Louise Hay que j’ai pris conscience de l’impact de mes pensées et décidé d’en changer. Depuis, quand je les observe et qu’elles se révèlent négatives, en prendre conscience modifie les perceptions que j’ai de moi-même. Ainsi, petit à petit ces changements créent du positif dans ma vie.

Par exemple quand je disais: « Quelle journée de merde! »ce n’était pas la journée qui était de la merde, mais bien ma façon de penser puisque je suis seul responsable de mes pensées. 

Chaque fois que je me suis écouté et que j’ai quitté une personne qui ne me convenait plus, un travail que je n’aimais plus, des relations devenues toxiques…, je me suis libéré avec amour de ce qui ne me rendait plus heureux. Du coup j’ai ouvert la porte pour faire entrer la nouveauté dans ma vie et j’ai rencontré des personnes qui me convenaient mieux et des opportunités professionnelles plus motivantes se sont présentées.

Nerve Cell. 3D. Neurons

Des études montrent que notre mental génère en une journée SOIXANTE MILLES pensées! Parmi elles, 95% sont identiques à celles de la veille et 80% sont des pensées négatives. Ainsi plus nous parlons ou ruminons nos problèmes plus nous les ancrons dans notre esprit. Cessons donc de gaspiller notre énergie à justifier nos limites , nos problèmes, nos peurs, nos maladies, nos mauvaises relations…  Et rappelons nous que notre cerveau évolue tout au long de notre vie. Comme lui soyons capables d’accepter le changement en l’utilisant pour transformer nos pensées.

Moi par exemple, au fil du temps, j’ai appris à changer ma façon de penser, j’ai cessé de me critiquer, de me juger… J’ai compris que j’avais le droit de m’aimer comme celui de respirer. J’ai découvert ainsi que je méritais l’amour. Adieu ces idées fausses sur moi ou la vie que l’on m’a transmises ou que je me suis inventé. Bonjour la patience, la gentillesse et la douceur.

Que l’amour des anges nous accompagne, avec mon amour,

Niko