Ma pensée des anges N°6

Dans notre société, nous avons fait de la douleur et de la maladie un moyen légitime d’éviter les responsabilités, les situations désagréables. Si nous ne pouvons pas apprendre à dire non, alors nous aurons à créer une maladie qui dira non pour nous. C’est ce que j’ai ressenti et compris, il y a quelques années, quand mon ange m’a prévenu qu’un cancer était en moi. Maintenant guéri je sais que toutes les émotions que nous ne vivons pas sont susceptibles de créer des maladies.

Autorisons nous à accueillir et écouter les messages de notre corps, car fondamentalement notre corps veut être en bonne santé, mais il ne peut y arriver sans notre écoute et notre entière coopération. Considérons chacune de nos douleurs comme un enseignant, une source potentielle de sagesse, nous mettant en garde contre une pensée destructrice, limitative, une idée fausse habitant notre conscience. Quelque chose que nous croyons, disons, ou pensons qui n’est pas pour notre plus grand bien.

Louise Hay nous dit que lorsqu’un inconfort physique apparaît, elle se représente toujours son corps lui tirant par la manche et en lui répétant : »s’il te plaît, fais attention ! ». Elle nous dit aussi que lorsque nous découvrons le schéma mental qui se cache derrière une douleur ou une maladie, nous avons l’opportunité de changer notre modèle de pensée néfaste et de mettre en place une guérison.

Rappelons-nous que nous pouvons remettre tous nos soucis à nos anges. Ne gardons rien pour nous, que ce soit grand ou petit, libérons notre conscience dans l’oreille d’un ami ou des anges. Faisons confiance à la sagesse et l’amour infinis des anges qui nous protègent et comblent tous nos besoins.

Je guéris ma vie, vous pouvez le faire aussi.

Niko